de nombreux châteaux existent sur la commune de Jouy le Potier. Ce sont tous des propriétés privés et ne se visitent pas. On peut en apercevoir certains du bord de la route à travers les frondaisons ! Comme le château de Cendray en face de l'ancien four à briques, le château de Villefalier construit de 1875 à 1879. Le château du Lude  date de l'époque Gallo Romaine celui de Vignelles de 1885 et celui de Montour du 19ème.

Le château de Cendray

Un premier château a été construit au XIVe siècle, qui était composé d'un logis seigneurial et de plusieurs fermes : La Touche, La Lotière, la locature des Champs Bretons... Vers 1562, le château de Cendray est démoli par les huguenots, alors une habitation provisoire est bâtie en dehors des fossés de défense. Ce château se composait d'un rez de chaussée & d'un premier étage ayant chacun 11 ouvertures. En 1849 une tuilerie dont le four est encore visible le long de la route de Cléry-Saint-André, est construite pour pourvoir aux divers besoins de restauration des bâtiments.
En 1853, le Château  provisoire est abattu et remplacé par le Château actuel, dont la proximité avec le grand étang ajoute à la beauté du site.

IMG_0253

IMG_0255


Le château du Lude

La situation du château du Lude, à proximité de l'ancienne voie reliant Orléans à Limoges, à dû attirer les habitants depuis la plus haute Antiquité puisque des fouilles y ont mis au jour des silex préhistoriques et des débris gallo-romains.

A l'extrémité d'une longue allée boisée, le château du Lude surgit comme un conte de fée. Au coeur de la forêt Solognote, il se mire dans l'eau qui l'entoure de toutes parts, son accès est gardé par une poterne à pont-levis trés médiévalemalgré ses restaurations. Cette porte s'ouvre sur une cour au fond de laquelle s'élève un pavillon Renaissance qui ser d'habitation. Le château, de fondation très ancienne remonte à l' époque romaine. Ce domaine, jadis considérable, passa successivement aux familles de Beauvilliers, de la Rable, d' Egrot, de Hallot et de Bastide. A côté du château, une fontaine avait sa divinité, Cornelia, devenue au temps chrétiens Sainte Cornelie en l'honneur de laquelle fut élevée une chapelle. Son pèlerinage, autrefois très suivi, guérissait les enfants.

765


Le château de Montour

La terre de Montour, sur laquelle se dressait une ancienne demeure seigneurial sur plate-forme féodale détruite avant la fin du XVIIIe siècle, dépendait du domaine des Gachetières (sur Lailly en Val). Au XIXe siècle M. Verdier vend son château des Gachetières et s'installe à Montour, où il fait construire un "pied-à-terre", dans lequel il se ruine, à force de dépenses inconsidérées. Montour est alors acheté par Ernest de Loynes du Houllay, qui poursuit la construction et ajoute un pavillon. Son fils Georges agrandit le château, qui est totalement détruit en 1890 par un incendie. Un nouveau château est reconstruit sans tarder par le baron du Houllay, dans le style éclectique et pittoresque, en vogue en cette fin de XIXe siècle, qui combine, sur un plan irrégulier, des éléments d'architecture néomédiévale. Une petite chapelle est accolée au château.

IMG_0321


Château de Villefallier

Le château a été construit par l'architecte Jules Édouard Potier de la Morandière dans le quatrième quart du XIXe siècle. L'édifice de plan symétrique, se compose d'un étage carré et un étage de comble, le gros oeuvre en brique, élévation ordonnancée surmontée de toit en pavillon, toit à longs pans brisés et croupe, recouverts d'ardoises.

IMG_0069

 


Château de Vignelle

 Le château des Vignelles, construit en 1885, est soucieux du bien-être en s'élevant sur une légère éminence.
L'harmonie de l'ensemble est due à des pavillons carrés aux bases largement ajourées, aux avancées d'un édifice central précédées d'un perron en terrasse, à des toitures aux formes  dissemblables, à une tourelle ronde appuyée sur un fût en encorbellement, ainsi qu'à des parements de pierre de taille faisant cadre à la brique rose rejointoyée de blanc.

Ce château tel qu'il se présente aujourd'hui remplace l'ancien Vignelles qui ne se composait que d'un rez de chaussée avec mansardes de cinq ouvertures, & dont il ne reste qu'une pierre portant la date "1606", encastrée dans un angle du nouvean château. À cette époque, Vignelles appartenait à la famille de Renier sans qu'on puisse à partir de là donner la filiation exacte des propriétaires du lieu. Mais, il est certain que l'hébergement de Vignelles
 est plus ancien encore, car de vénérables parchemins constatent  que dès 1351 c'était alors en la paroisse de Jouy
le Pothier un des fiefs dépendant du comté de Beaugency

(photo a venir)

 

© Tous droits réservés.Toute utilisation sans autorisation est illégale.

images